Nuage de Tags
apprendre l’art de danser
acteur de sa vie changer en dansant
psychologue clinicienne
danse collective comprendre en dansant
conscience corporelle contact corporel
ouverture par la danse danser la vie
enrichissement personnel essence explore
expression de soi fondatrice
expressionsensitive forces formatrice
thérapeute guérison


Article sur l'Expression Sensitive
de Carine Anselme, paru dans Bio-Info



L'Expression Sensitive. Je danse, donc je vis !

Il faut danser la vie, philosophait Nietzsche...
L'Expression Sensitive, approche de danse-thérapie créée par la
psychologue Dominique Hautreux, offre une merveilleuse voie pour aiguiser nos sens, illuminer notre présence et nous libérer des blocages inscrits dans la mémoire du corps. Ainsi, savourer la joie d'être pleinement vivant... en mouvement.

Alors, je danse... Librement, mais pas n'importe comment.
En conscience, pour être à l'écoute des sens et de ce qui fleurit en moi. Comme m'y invite Dominique Hautreux, entre autres exercices, je déploie dans l'espace les lettres de mon prénom, qui atteste de mon identité, de mon être au monde. Autre exploration clé : sous le regard bienveillant d'un tiers, je mets en mouvement la quête de ma vie. Sans chercher à mimer cette aspiration qui m'anime et fait sens, j'incarne ce qu'elle éveille en moi, aiguisant au passage l'élan créatif et intuitif nécessaire à sa !oraison, dont l'autre, en miroir, devient un témoin privilégié. J'explore aussi la danse avec des voiles de couleur, où je goûte avec jubilation à la résonance des coloris sur l'énergie de vie (un voile blanc, virginal, n'a pas le même écho qu'un voile rouge passion), mais aussi à l'alternance indispensable entre protection et expansion, entre intimité et ouverture - vers les autres, vers le monde. Le voile devient ainsi un prolongement de soi : il permet symboliquement d'ouvrir les ailes, de se «verticaliser», de gagner en majesté, de tisser aussi du lien avec les autres... Ce ne sont là que quelques propositions parmi tant d'autres en Expression Sensitive, telle qu'enseignée par sa créatrice, Dominique Hautreux, mais elles ont littéralement changé ma vie !

Déployer sespossibles
Entre autres béné"ces, cette approche de l'Expression Sensitive, qui allie profondeur et légèreté, aiguise la sensorialité, favorise l'estime et l'affirmation de soi (soit un narcissisme sain), encourage un dialogue apaisé entre corps et esprit, délie l'imaginaire et déploie une vision poétique, créative de l'existence. Outil d'épanouissement menant à une connaissance de soi instinctive, l'Expression sensitive travaille sur la dimension symbolique et offre une métaphore en mouvement de la vie, avec ses pleins et ses déliés, ses élans et ses freins, ses ombres et ses lumières. Dans le respect de soi et des autres. L'expression de soi spontanée, dans le lien à l'autre, joue et déjoue nos peurs, et nous affranchit de nos dif!cultés à aimer et être aimé. Mais le témoignage le plus éloquent vient de Laura, dont les souffrances physiques lui rendent diffcile la position debout : «en dansant ainsi, j'ai redécouvert que j'avais un corps, que je pouvais avoir de la joie à le mettre en mouvement. J'ai même oublié mes douleurs, partage-t-elle, avec émotion...

Quand le corps mène la danse
Les neurosciences confirment désormais chaque jour les pouvoirs d'une alliance corps-esprit dans le processus thérapeutique. C'est cette alliance intelligente que vise l'Expression Sensitive, qui s'inscrit dans le courant de la danse-thérapie - art d'autoguérison par ladanse. «En danse-thérapie, le corps est l'instrument à partir duquel nous apprenons à être bien dans notre peau, à penser autrement, à développer l'énergie de vie. La danse, ici, est communication et médiateur de l'exploration inconsciente, en lien avec la sensation. C'est un processus d'imagination active"; l'enjeu est de laisser bouger plutôt que de bouger"», souligne Dominique Hautreux.
Cette psychologue clinicienne, spécialisée en ethnopsychiatrie (formée par Tobie Nathan), analyste psychocorporelle, aime danser depuis toujours. C'est aux États-Unis qu'elle rencontre la danse-thérapie, en 1975, à l'Institut Esalen (Californie). À partir de là, elle n'aura de cesse d'approfondir ses connaissances en se formant notamment avec Anna Halprin (mouvement rituel et processus de guérison), Gabrielle Roth (Danse des 5 Rythmes), France Schott-Billmann (Expression Primitive) ou encore Rolando Toro (Biodanza). Elle crée alors l'Expression Sensitive : cette «ethno-danse-analyse» est une approche intégrative, globale, de la danse-thérapie qui intègre les concepts de la psychanalyse, de l'ethnopsychiatrie, des techniques de conscience corporelle (Bodymind, Eutonie, méthode Feldenkrais) et l'apport de Wilhelm Reich sur les cuirasses inconscientes, sans oublier les archétypes développés par C. G. Jung.
Cette expression libre passe par la danse, le mouvement, mais aussi par la voix ou encore le jeu.

Du beau, du bon, du bien
Le processus de résilience est au coeur des différentes propositions d'exploration faites en Expression Sensitive. Ludiques, symboliques, les exercices proposés, conduisent, «l'air de rien », avec !uidité au coeur des choses, en respectant les rythmes et les limites de chacun.
«Certes, on va rencontrer ses ombres, ses blessures, ses guerres intérieures,
mais en sécurité et en harmonie (les exercices se terminent sur un temps de parole et de partage, NDLR). Toutes les propositions sont construites pour permettre à la personne de contacter ses ressources intérieures, de se faire du bien». Une manière d'expérimenter, en l'incarnant, que grandir ne fait pas nécessairement souffrir et que l'on possède toutes les clés en soi pour aller vers le mieux-être, physique et psychique. Une dimension essentielle, dans les invitations propres à l'Expression Sensitive, est la présence de l'esprit de beauté, comme l'appelle les Amérindiens : le choix de lieux porteurs (en pleine nature, par exemple), de musiques de qualité et le déploiement, en danse, des dimensions d'harmonie, de poésie, de féérie, permettent de renouer avec l'émerveillement d'être au monde. D'être en vie. «On retrouve alors les forces vives de son enfant intérieur», conclut Dominique Hautreux. Et, waouh, que ça fait du bien !!

Carine Anselme.


Dominique Hautreux N° de SIRET 40976884300032 APE : 869 OF - Psychologue Clinicienne N° ADELI 759309032
Psychothérapeute, Formatrice N° 11752719475 - Fondatrice de L'Expression Sensitive